Square Calmette squatté et inaccessible - 270 pétitionnaires protestent !

Une pétition rassemblant 270 signatures a été transmise aux élus du quartier et de l'arrondissement suite à la situation intolérable qui s'est instaurée dans le square Calmette

Nous reproduisons ici une partie du texte de leur pétition :


Nous souhaitons vous faire part de l'insécurité que nous ressentons, nous, assistantes maternelles et parents, responsables de jeunes bébés et enfants, au square du Docteur Calmette à Paris 15ème. Ce problème vous a déjà été présenté par Mme XXXX XXXXXX, lors d'une convocation téléphonique et d'une rencontre.

Depuis l'ouverture de ce square jour et nuit, nous avons de plus en plus peur d'amener nos enfants jouer aux aires de jeux qui leurs sont destinés. En effet, des personnes sans domicile fixe ainsi que d'autres personnes, sont de plus en plus présentes, à toute heure, et nous font comprendre que nous tes dérangeons. Cette situation a déjà entraîné une altercation verbale avec un homme en état d'ébriété alors que nous lui demandions polîment de retirer son linge mouillé qu'il venait de laver et d'étendre sur les jeux destinés aux enfants : toboggan, cheval à bascule, elephant à bascule, etc.... Des personnes viennent également abreuver leur chien au robinet de la fontaine malgré l'interdiction applicable dans ce square. D'autres n'hésitent pas à uriner ou déféquer derrière les arbres au vue des enfants et des adultes.
Malgré le nettoyage quotidien, les jardiniers « employés municipaux » restent impuissants face aux actes d'incivilité renouvelés : papiers, bouteilles d'alcool, préservatifs, bancs détériorés, vol et
détérioration des plantes, etc..

Pour consulter le texte complet de la pétition : cliquer ici

De leur propre aveu, les gardiens de la Ville sont impuissants face aux agressions dont ils sont victimes lorsqu'ils souhaitent fermer ce parc familial en fin de journée, et ils ont donc renoncé à le faire.

Pendant la nuit, s'y installe donc une population de SDF et dealers qui se sont progressivement accaparé les lieux, jusqu'à empêcher les riverains, et en particulier les enfants, d'accéder aux allées et aux aménagements publics.

Nous soutenons leur action, et redoutons qu'une situation similaire se produise dans l'enceinte de la promenade de la Petite Ceinture, qui devra, elle aussi, être fermée par les mêmes agents de la Ville, non préparés à ces missions et en sous-effectifs notoires.

Voir notre article :
http://www.brancion-brassens.org/2013-04-30-PromenadePetiteCeintureTrave...