Incendie aux Périchaux du 14 juillet : expulsez les fautifs !

Dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 juillet, des bandes de jeunes délinquants ont utilisé des mortiers d'artifice de fort calibre, comme tous les ans, au grand désespoir des habitants.

Vers 4h30 samedi, un mortier de forte puissance a déclenché un incendie dans la cité des Périchaux :

Le journal Le Parisien a publié un article sur ces faits :
Une ambiance de guérilla urbaine. La cité des Périchaux, dans le XVe arrondissement de Paris, a vécu la nuit du 13 au 14 juillet au son des explosions de puissants pétards — baptisés « bombes à mortier » — et des tirs tendus de fusées d’artifice, avec un...

http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/des-tirs-de-petards-incendi...

Nous avions pourtant une fois de plus, alerté les pouvoirs publics sur les troubles qui agitent ce quartier tous les ans au moment de la fête nationale, en particulier dans un courrier adressé au Ministre de l'Intérieur, Monsieur Manuel Valls le 1er juillet 2012.

Nous demandons que les coupables soient condamnés pour leurs actes et expulsés avec leurs familles de leurs logements sociaux : leurs voisins et la société dans son ensemble n'ont que faire de tels idiots qui, non contents de risquer leurs propres vies en manipulant de véritables bombes, troublent le quartier et mettent en danger la vie des nombreux habitants de cet immeuble et des alentours.

Le soir du 14 juillet, des camions de CRS stationnaient dans le quartier

Malgré leurs patrouilles, de fortes détonations ont retenti toute la nuit.

Madame Christine Hugues, directrice territoriale de Paris Habitat OPH et Monsieur Jean-François Lamour, député du XVème sud sont venus sur place pour organiser le logement temporaire des locataires dont les logements avaient été incendiés.